Antropia ESSEC

Portrait de Dorothée Contour, une entrepreneure en or

Dorothée-Contour

Au mois de février, nous avons prétexté la Saint-Valentin pour rendre visite à Dorothée Contour, fondatrice de la marque J E M, dans son showroom situé dans le chic quartier de Saint-Germain-des-Prés.

J E M, pour Jewellery Ethically Minded, est la première Maison de joaillerie de luxe éthique en France.

Son déclic lors de la visite d’une mine en Bolivie

Les créations de cette Maison sont très désirables pour leur magnifique design singulier et la matière première des bijoux qui est en or certifié « Fairmined ». Et c’est le « détail » qui change beaucoup de choses. Assez naïvement, nous lui posons la question de la provenance habituelle de ce métal précieux…  Dorothée Contour, nous explique alors la genèse de son projet : lors d’un voyage en Bolivie, elle visite une mine et découvre les enjeux considérables aujourd’hui de l’industrie minière en particulier de la mine d’or artisanale. « Je ne rêvais pas d’être entrepreneure mais je cherchais à avoir de l’impact. J’ai trouvé cela dans l’entrepreneuriat ! » Lors de ses vacances en Amérique du Sud, les conditions de travail des mineurs la choquent profondément.

ARTE y a d’ailleurs consacré un documentaire « Dirty Gold War » en 2016. Un journaliste d’investigation pénètre la filière opaque de l’or, des mines du Sud aux vitrines des pays du Nord. L’ONG international Human Rights Watch a également enquêté à deux reprises sur le sujet des conflits armés liés à l’extraction des mines d’or. Certaines guerres ont notamment été financées grâce à l’extraction d’or, mais surtout de diamants. Human Rights Watch exhorte les maisons de joailleries à prendre des mesures concrètes. Celles-ci sont consultables sur leur site internet.

Dorothée, quant à elle, achète sa matière première au sein de Fairmined, label qui garantit des conditions de travail dignes pour les miniers. Cette ONG a travaillé sur les premiers standards de l’or éthique et responsable.

Son accompagnement au sein du programme Scale Up   

Lorsque nous l’interrogeons sur les bénéfices du programme Scale Up, porté par Antropia ESSEC et co-fondé en 2010 par l’ESSEC Business School et les Fondations Edmond de Rothschild, Dorothée nous répond spontanément :

« C’est une expérience passionnante de 9 mois ! On se rend compte rapidement qu’en tant qu’entrepreneur à impact, nous avons tous des problématiques similaires, et ce, même si nous sommes sur des sujets ou secteurs différents. Nous avons la « tête dans le guidon » au quotidien et les séminaires Scale Up permettent de prendre de la hauteur, sur la mesure de notre impact par exemple. C’est aussi un moment privilégié de réflexion stratégique et de prise de recul avec son équipe, très bénéfique. Nous avons également bénéficié de session de formation sur le leadership et le management enseigné par des professeurs de l’ESSEC. En résumé, le Programme est très efficace et pertinent : ce n’est pas une formation théorique comme en école, mais toujours appliquée à nos cas spécifiques. Le Programme apporte des solutions très concrètes ainsi qu’un accès à une communauté d’entrepreneurs au même stade que nous. »

L’ambition grandissante de J E M  

La croissance de son entreprise, boostée par les excellentes ventes lors des fêtes de fin d’année et la saison des mariages, lui donne confiance en elle. Elle qui a lancé officiellement J E M à huit mois de grossesse, déborde d’une détermination comme l’on en a rarement rencontré. Face à la demande grandissante des français pour la transparence dans les produits qu’ils consomment, Dorothée est heureuse de nous annoncer qu’elle proposera prochainement « le premier diamant éthique, un diamant qui ne sera pas issu des mines ! »

Vous êtes séduit.e.s par le positionnement éthique de J E M et vous souhaitez participer à l’émergence d’une nouvelle joaillerie, fédératrice et durable ? La fondatrice de J E M a officiellement lancé début avril une campagne de crowd equity qui permet aux citoyens, clients et investisseurs de devenir actionnaire de son entreprise à fort impact social et environnemental. Le ticket d’entrée est de 100€ Vous trouverez toutes les informations ici.

3 conseils destinés aux futurs entrepreneurs par la fondatrice de J E M  

1- ÊTRE AGILE – savoir s’adapter dans toutes les circonstances, apprendre à être un véritable couteau suisse !

2- CROIRE EN SOI – il faut une force de conviction, être passionnée, vivre sa raison d’être. Ce qui me semble important c’est d’être convaincue de ce que l’on fait, il faut savoir se faire confiance, la part d’intuition est hyper importante.

3- SE REMETTRE EN QUESTION – être résiliente et persévérante. C’est à force de faire des petits rebonds que l’on avance vraiment

Pour vous offrir un magnifique bijou, vous pouvez consulter le site internet de J E M.

Retrouvez J E M sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Linkedin

Par Neslian Ozveren, pour Antropia ESSEC.

Leave a Comment.

© Antropia ESSEC, 2019.